La contestation va continuer mais sous quelle forme

Le 16 septembre 2017
Share Button

Les manifestations du 12 septembre contre les ordonnances , aussi bien à Saint-Denis  que dans de nombreuses villes en métropole ont été une réussite  .Nul ne peut le contester.

Dans notre département, près de 3000 manifestants ont battu le pavé du jardin de l’Etat à la préfecture.Dans la foule des manifestants, des représentants de syndicats  FO qui ont souligné que le fédéralisme n’était pas un vain mot à FO et que malgré le fait que l’Union Départementale FO n’ait pas appelé à la manifestation, ils ont fait le choix de rejoindre la manifestation  en soulignant que l’UD soutenait les revendications et par la même les syndicats FO qui les expriment.

Il est utile de rappeler que c’est la CGt qui est à l’origine de la manifestation du 12 septembre et qu’elle a  déjà prévu une autre mobilisation, le 21 septembre prochain, soit la veille de la présentation du projet de texte des ordonnances au Conseil des ministres .

Le bureau confédéral a déjà annoncé la couleur en précisant qu’il n’appellerait pas pour le 21 septembre. La position de L’Union Départementale sera définie prochainement . La question d’une réédition des mobilisations de l’an dernier mérite réflexion.

Sur le front juridique, le site confédéral FO  précise  que le Conseil constitutionnel s’est prononcé vendredi  15 septembre sur deux dispositions de la loi EL KHOMRI  .

La première disposition faisant l’objet de la question prioritaire de constitutionnalité déposée par FO réglemente les compensations lors des temps d’habillage et de déshabillage, de restauration, de pause et de déplacements professionnels.

La deuxième définit la répartition du temps de travail dans l’entreprise. L’article 8 de la loi El Khomri prévoit en effet que l’employeur peut décider unilatéralement une répartition sur plusieurs semaines de la durée du travail. Une règle qui change selon la taille de l’entreprise. »

 

Read previous post:
Réforme du code du travail: la concertation est finie

Le gouvernement termine les discussions de la réforme du code du travail en recevant les organisations patronales et les syndicats...

Close