Pas de répit pour le code du travail

Le 25 mai 2017
Share Button

La valse des consultations a commencé , le  président de la République a rencontré  les syndicats et les organisations patronales.Il a réaffirmé sa volonté d’ aller vite et faire adopter la  refonte  du code du travail par la voie des ordonnances. Utiliser ce procédé ne permet pas d’avoir un  débat parlementaire et  n’est pas sans rappeler  l’article 49-3  qui a permis de l’adoption de  la Loi El KHOMRI par le  refus des députés de censurer le gouvernement.

Lors de cette rencontre , FO a rappelé son attachement au rôle de la branche professionnelle et son opposition à l’inversion de la hiérarchie des normes qui permet d’appliquer des accords d’entreprise qui donnent moins de droit que ceux prévus dans la loi.FO a réaffirmé son opposition à toute diminution de la protection des travailleurs face aux licenciements et à tout plafonnement des indemnités perçues par un salarié victime d’un licenciement abusif.

Comment concilier « aller vite et dialogue social » quand on sait  que l’objectif est la remise en cause du statut de la fonction publique, la suppression de cent vingt mille postes de fonctionnaires, la disparition de tous les régimes de retraite dans un système « à points » conçu pour faire fondre les pensions, et même semble t-il ,une réforme du contrat de travail qui signerait la fin du CDI.

Ne soyons ni naïfs ni suspicieux comme l’a dit Jean Claude Mailly,  il s’agit à la fois de défendre nos positions, de juger sur les actes et d’être pragmatique. C’est aussi ce qui nous différencie des partis politiques.

 

 

Read previous post:
Formation syndicale 2017

Nous vous rappelons que les inscriptions aux sessions de formation syndicale doivent se faire auprès de Serge THOMAS au 0692...

Close