L’augmentation du smic : une misère

Le 14 décembre 2015
Share Button

Le taux de revalorisation du smic pour 2016 vient d’être annoncé par le ministère du travail . Il est fixé à 0,6% .De 9,61€ il passe à 9,67€ soit à 1466,62€ brut pour un smic à temps plein.

Le gouvernement n’a donc pas tenu compte des demandes exprimées par les organisations syndicales dont FO d’un coup de pouce se réfugiant derrière les recommandations du groupe d’experts et conforté par la cfdt de ne pas revaloriser le smic au delà de l’augmentation fixée à partir du taux d’inflation hors tabac pour les 20% de ménages les plus modestes (-0,1% sur un an) et de la moitié du gain de pouvoir d’achat du salaire horaire de base ouvrier et employé. Après déduction de la CSG et de la CRDS, il atteindra environ 1 143,72 euros net par mois à partir du 1er janvier 2016 pour 35 heures hebdomadaires contre 1 135,99 en 2015.

FO a plaidé pour « un geste de la part du gouvernement « qui permettrait de relancer la consommation et par là même la croissance. Visiblement,ce n’est pas une position partagée. Reste que FO considère que le niveau actuel du smic n’est pas acceptable et plaide pour que le salaire minimum atteigne, à terme, 80% du salaire médian, soit « à peu près 1.780 euros bruts mensuels ».

C’est bien hélas une politique d’austérité qui continuera l’an prochain avec son cortège d’exonérations pour les uns et une paupérisation inexorable pour les autres. A la veille de Noel et au lendemain des élections, une telle annonce ne peut qu’amplifier le mécontentement.

 

Read previous post:
Réformer le code du travail;appliquons le plutôt

Chacun se rappelle la médiatisation faite autour du rapport Combrexelle remis en septembre qui doit inspirer le gouvernement dans son...

Close